Antoine Calafat
Créateur de signes et d'identités, Antoine Calafat est un graphiste formé à l'école des beaux arts de Bordeaux et actif dans notre région depuis près de 30 ans sous la signature de azfm. Il collabore étroitement avec l'association Monoquini depuis sa création en 2002 et en a réalisé la plupart des supports de communication. Son apport constitue un aspect fondamental du projet artistique de l'association, assurant la cohésion visuelle et conceptuelle de ses multiples actions.
www.azfm.net

Bertrand Grimault
Diplômé de l’école des beaux arts de Bordeaux, commissaire et programmateur indépendant, Bertrand Grimault est responsable de l'association Monoquini. Il mène depuis 1996 un travail de prospection et de programmation dédié essentiellement aux arts audiovisuels et voué à refléter la mobilité d'un vaste domaine en proie à des variations thématiques, formelles et technologiques continuelles. Il intervient régulièrement dans divers cadres (festivals, expositions) à la croisée du cinéma, des arts sonores et des arts plastiques contemporains, en France et au-delà. Localement, il a en particulier collaboré avec le CAPC Musée d’art contemporain de Bordeaux sur nombre d'expositions (Les années 70 ; If everybody had an ocean ; IAO - Explorations psychédéliques en France ; Dystopia ; Sociétés Secrètes ; Sigma). Partenaire de la première heure du festival accès)s( cultures électroniques à Pau, il en a été commissaire associé pour les éditions 2013 (avec Ewen Chardronnet) et 2014 (avec Nicolas Maigret, initiant la plateforme de recherche Disnovation). Il collabore régulièrement à la programmation audiovisuelle de la Bibliothèque de Bordeaux (Mois du film documentaire, Cycle Vue du Canada) et propose depuis 2012 des cycles mensuels de projection au Cinéma Utopia de Bordeaux (Microstories, Lune Noire).

Mathieu Mégemont
Mathieu Mégemont est musicien, scénariste et réalisateur. Après un diplôme d’Ingénieur-Maître en écriture et expertise de scénario délivré par l’université Bordeaux 3, il participe à un stage du Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques (G.R.E.C.) à l’issue duquel il rencontre Thomas Ordonneau de Shellac, qui lui propose de produire son premier moyen-métrage. À l'issue d'un passage à l’Atelier Scénario de La Fémis, il développe actuellement son premier long-métrage, toujours avec Shellac.
En tant que musicien, il officie comme batteur dans le groupe bordelais Year Of No Light qui a publié quatre albums et tourne dans le monde entier (Russie, États-Unis, Europe…). Il a publié cette année son premier album électronique solo sous le nom de Fléau qu’il présente désormais sur scène. Il collabore à Monoquini en tant que co-programmateur du cycle Lune Noire depuis 2015.

Julien Rousset
Après avoir travaillé comme co-programmateur de l’Institut Lumière, la cinémathèque lyonnaise, Julien Rousset rejoint Jean-Pierre Dionnet pour son Cinéma de Quartier sur Canal +, une émission à l’origine de la redécouverte de tout un pan de l’histoire du cinéma de genre européen alors oublié. Toujours avec Jean-Pierre Dionnet, il anime la collection de DVD Asian Star (chez Pathé), permettant la découverte en France de nombreux cinéastes asiatiques aujourd’hui reconnus. En 2008, il collabore à l’organisation du festival Fantastic’arts de Gérardmer, puis intègre la société de distribution D’Vision comme acheteur et vendeur de droits de films à destination des chaînes TV françaises. En 2015, il a participé à l’édition en Blu-ray des films des frères Lumière restaurés numériquement et travaille sur un projet de documentaire à propos des années de plomb en Italie racontées par le cinéma.
Il a collaboré à Monoquini en tant que co-programmateur du cycle Lune Noire en 2016 et 2017 et a été le commissaire associé de l'exposition LES FRISSONS DE LA HAMMER à la Bibliothèque Mériadeck au printemps 2017.