Bruce Bickford et son monde miniature, le 20 mars 2010 chez Monoquini. Portrait © Mélanie Gribinski.


BRUCE BICKFORD
in person !
Bordeaux, 17-20 mars 2010

“You and I know animation is the most important thing in the world”

Au pays du cinéma d'animation, art véritable et méticuleux, dans une contrée fort éloignée des studios industrieux où dégoulinent les produits de synthèse et où règnent les effets spécieux, le nom de Bruce Bickford évoque la figure légendaire d'un Facteur Cheval de la pâte à modeler.

Prométhée naïf, quasi reclus dans sa maison-atelier des environs de Seattle (USA), Bruce Bickford n'a cessé depuis 40 ans de modeler la matière avec des moyens archaïques, de donner vie à son imagination débridée d'éternel enfant, de jouer aux petits soldats...

Surnommé "The Amazing Mr Bickford" par Frank Zappa avec qui il a collaboré entre 1974 et 1980, lui valant une réputation "culte" outre-Atlantique (le trip visuel inégalé de Baby Snakes (1), c'est lui), Bruce a élaboré une technique d'animation artisanale, en image par image, à base de très nombreux décors et personnages de toutes tailles, soumis à de continuelles métamorphoses échappant à toute tentative de description.

Comment raconter, en effet, les aventures miniatures, aux couleurs acides, d'un Peter Pan post-apocalyptique perdu dans des jungles amalgamant le Parco dei Monstri de Bomarzo (2) et les rochers sculptés de Rothéneuf (3) , rencontrant soudain, à l'ombre d'une pizza géante en voie d'éruption, la horde sauvage, revue et modelée par un Ray Harryhausen notoirement halluciné... ?

On ne trouve pas d'équivalent, même si au jeu des 7 familles du cinéma d'animation mondial, le tchèque Svankmajer est un cousin pas très éloigné pour sa frénésie macabre et joyeuse à mettre la matière dans tous ses états.
Bref, chez Bruce Bickford, rien ne se perd, tout se transforme.
Sa technique époustouflante trouve un développement tout aussi fascinant dans les films d'animation qu'il réalise inlassablement au crayon, jour après jour, accumulant les dessins par milliers.

Frottez-vous bien les yeux :
Bruce Bickford (dont les spectateurs bordelais de la soirée Cartune Xprez en octobre dernier ont déjà pu goûter du talent fou) sera avec nous à Bordeaux le samedi 20 mars pour une séance unique et exceptionnelle en France !

www.brucebickford.com

L'atelier de Bruce Bickford

_______________________________________________________________________________

Notes
(1) Baby Snakes, "un film à propos de gens qui font des trucs pas courants", réalisé par Frank Zappa en 1979 et ayant connu une distribution confidentielle aux États-Unis. Bruce Bickford reçu un prix pour sa contribution au festival d'Annecy.
(2) Le Parc des Monstres de Bomarzo, près de Rome, est un jardin de la Renaissance peuplé de chimères de pierre, allégories grotesques ou fantastiques de l'existence qu'accompagnent d'énigmatiques inscriptions.
(3) Les Rochers sculptés de Rothéneuf, dans les Côtes d'Armor près de Saint-Malo, sont l'oeuvre de l'Abbé Fouré, ermite sourd-muet qui, de 1893 à 1909, entreprit de graver dans la pierre les figures de légende d'une famille de corsaires et de pécheurs contrebandiers bretons du XVIe siècle. Jardin de pierre composé de plus de 300 personnages dominant l'océan, ces Rochers témoignent du génie de l'art populaire.

_______________________________________________________________________________


mercredi 17 / jeudi 18 / vendredi 19 mars à 20h30


MONSTER ROAD


Un documentaire de Brett Ingram
(USA / 2004 / vidéo / vostf / 1H20)

Fruit de cinq années d'immersion dans l'univers et l'imaginaire de Bruce Bickford, ce documentaire suit les pas et la main d'un artiste solitaire, considéré par certains comme "le meilleur animateur au monde", totalement impliqué dans sa pratique du dessin et de l'animation de la plasticine. Les réminiscences de l'enfance, le cercle familial et notamment les relations à son père, ancien ingénieur aéronautique atteint d'Alzheimer dont il a la charge, tracent peu à peu les contours d'une vie hantée par la violence et nourrie de fantasmagories. Dans un esprit voisin du "Crumb" réalisé par Terry Zwigoff, Brett Ingram réalise un portrait pudique en demie-teinte, où le merveilleux côtoie sans cesse l'abime, où l'humour le dispute à l'inquiétude. Où l'on apprend pourquoi Bill Gates devrait transformer sa propriété en immense studio d'animation, mais qu'il lui manque l'imagination... Et bien sûr, sous forme de séquences d'atelier réalisées dans la maison de campagne isolée des environs de Seattle et via de nombreux extraits de films, l'invention quotidienne, naïve et appliquée, mélange d'adresse et d'imperfection, pour un résultat sidérant.

Présenté au festival du film d'animation d'Annecy en 2005, le film est resté inédit sur les écrans français. Il a reçu de nombreux prix dans les festivals internationaux (Slamdance, Ann Harbor, Boston, etc). Nous en présentons une version sous-titrée en français pour l'occasion.

www.brettingram.org


"Je choisis le plus petit dénominateur commun.
Je place des trucs devant la caméra et j'en sors de l'action.
Je tire le plus possible de ces figures avant qu'elles ne tombent en morceaux.
Et puis je les restaure, je leur donne de nouvelles épées,
et je les renvoie pour un nouveau tour de piste."


"Plus c'est petit, mieux c'est.
Un aspect subconscient de l'animation est qu'il s'agit d'énergie concentrée.
C'est l'énergie qui a été mise dans chaque image."

_______________________________________________________________________________

samedi 20 mars à 20h30

CAS'L et autres courts métrages
Séance en présence de Bruce Bickford

CAS'L' (pour "castle" : "château") est un montage récent de séquences éparses réalisées entre 1988 et 1996, réemployant parfois des figurines réalisées à l'époque de la collaboration avec Zappa. Bruce Bickford est un monstre de travail, un créateur compulsif qui accumule les journées de tournage mettant en scène des centaines de figurines en proie à de frénétiques aventures, mais sans réel souci d'accomplir une œuvre calibrée dans la forme et la durée. CAS'L' pourrait ainsi se présenter comme un digest, en 45 minutes de diableries débordantes, de ce vaste "work in progress".
Cette séance sera également l'occasion de se régaler avec les courts métrages fascinants que Bruce Bickford réalise avec obstination, armé de son seul crayon, de quelques milliers de feuilles et de son talent extraordinaire de dessinateur...

Pour voir un extrait de CAS'L, cliquez sur l'image :

Pour public adolescent et adulte
(certaines images sont susceptibles de heurter la sensibilité de jeunes enfants)

_________________________________________________________________________________

Lieu des projections :

MONOQUINI
87 RUE DE MARMANDE
33800 BORDEAUX
(Quartier Nansouty)

tarifs : 5 / 3 euros
Nombre de places limité ! Il est conseillé d'arriver à l'heure !
Buvette et petite restauration sur place

_________________________________________________________________________________

Séances réalisées avec le concours technique de l'Hôtel Particulier de la rue Bac Ninh et de l'école des beaux arts de Bordeaux.
Merci en particulier à Greg Vezon (conception graphique du flyer), Mélanie Gribinski, Aline, Sofi, Lucie, Vincent Lefort, Catherine Gilloire,
et enfin Laurent Tenzer qui, pour le Cinéma Nova à Bruxelles, est à l'initiative de la venue de Bruce Bickford dans le cadre du 3ième festival Offscreen (du 4 au 21 mars) et a motivé une petite tournée européenne (Londres, Rotterdam, Nijmegen, Bordeaux)
www.nova-cinema.org / www.offscreen.be

_________________________________________________________________________________________

CINOQ' ?
Cette séance de Cinoq' inaugure une série de portraits filmiques consacrés à des personnalités singulières
du monde des arts ou d'artistes affranchis de toute étiquette.
_________________________________________________________________________________________


haut de page