Dans le cadre de Kinopolska
Festival du Film Polonais de Bordeaux


AUTOUR DE STEFAN ET FRANCISZKA THEMERSON


PROJECTIONS SAMEDI 15 JUIN 2013
AUDITORIUM DE LA BIBLIOTHÈQUE DE BORDEAUX
85 Cours Maréchal Juin



ENTRÉE LIBRE





séance 1 / 15h30




THEMERSON ET THEMERSON
Un documentaire de Wiktoria Szymanska

(2010, couleur, vostf, 70 min.)


Présentation par Dorota Seniuta, organisatrice du festival et fondatrice de la galerie Vent d’Est et Bertrand Grimault, de l’association Monoquini


Stefan et Franciszka Themerson se sont rencontrés à Varsovie en 1930 et dès lors, leur vie fut une succession de collaborations remarquables dans les domaines de la peinture, du dessin, de la poésie, de la photographie, du cinéma, de l'édition. À la fois pionniers du cinéma d'avant-garde et auteurs de livres pour enfants considérés comme des classiques en Pologne, amis des dadaistes et proches du Collège de Pataphysique, fondateurs de Gaberbocchus Press à Londres en 1948, traducteurs et éditeurs d'Apollinaire, Jarry et Queneau, les époux Themerson ont donné naissance à une production foisonnante et influente. Wiktoria Szymanska retrace avec bonheur l’histoire d’amour de ce couple fascinant au travers d’entretiens, d’extraits de leurs films, de dessins et de poèmes.






séance 2 / 17h

Les courts métrages de Stefan & Franciszka Themerson

Le cinéma fut le premier terrain de collaboration créative des jeunes époux Themerson, répondant au "désir ardent de créer des visions" énoncé dans un texte resté célèbre de Stefan. Les cinq films sans précédent qu'ils réalisèrent, la participation à la SAF, une coopérative de cinéastes indépendants, et la création en 1937 de f.a., une revue consacrée au film d'art, en firent des figures clés de l'avant-garde polonaise. Leurs films se distinguaient par une grande liberté d'improvisation, ayant recours à des matériaux rudimentaires, notamment au travers de la technique d'animation de "photogrammes" mis en mouvement par le jeu des ombres et de la lumière.
De ces films considérés comme fondateurs du cinéma expérimental polonais, dont des fragments témoignent de l'inventivité et de la beauté plastique, un seul a survecu à la destruction durant la guerre. Ayant émigré à Paris en 1938, puis à Londres en 1942, le couple réalisa deux derniers films de commande pour le Polish Film Unit en exil, avant de se consacrer à l'édition et à leurs nombreuses activités poétiques et artistiques, jusqu'à leur dernier souffle, en 1988.





au programme :


L'aventure d'un brave homme
(Przygoda czlowieka poczciwego)

(Pologne, 1937, n&b, muet sonorisé, 8 min.)
Musique de Stefan Kisielewski.
Dernier film réalisé par les Themerson avant de quitter la Pologne, il s'agit d'une satire sociale dans l'esprit Dada racontant l'histoire d'un homme qui, pour échapper aux conventions, décide de marcher à l'envers en transportant une armoire à glace. Film supposé disparu durant la guerre, une copie 16mm en piteux état fut miraculeusement retrouvée en 1960 à Moscou, seule rescapée de la période polonaise des Themerson. Stefan s'est amusé à raconter que, tous les 20 ans, deux hommes se devaient de transporter une amoire dans un film polonais, clin d'œil à Roman Polanski...


À l'attention de Mr Smith
(Calling Mr Smith)

(GB, 1943, couleur, 8 min.)
Commandé par le Bureau du Film Polonais en exil, ce film de propagande avait pour vocation de sensibiliser le spectateur britannique à la tragédie que l'Europe subissait sous le joug du fascisme.
Son montage d'images fixes, de photogrammes et de bandes d'actualité, combiné à un usage expérimental du procédé couleur Dufay, en fait un film d'une grande puissance expressive.


L'œil et l'oreille
(The Eye and the Ear)

(GB, 1944/45, n&b, vostf, 10 min.)
Un film-essai élégiaque renouant avec l'usage abstrait des photogrammes, significatif du travail des Themerson au début des années 30. Quatre chansons de Karol Szymanowski sont interprétées visuellement.


Europa
(Pologne, 1932/1973, n&b, 15 min.)
Le grand oeuvre des époux Themerson était une interprétation visuelle du poème futuriste d'Anatol Stern, Europa. Toutes les copies furent détruites durant la seconde guerre mondiale. À partir de fragments photographiques, les Themerson en reconstituèrent le script en 1973.



En complément de programme, deux films reconstitués par Bruce Checefsky,
avec le concours du Filmoteka Muzeum de varsovie


Pharmacie
(Apteka)

(Pologne, 1930/2004, n&b, muet, 4 min.)
Reconstitué sur la base des éléments existants, le premier film de Stefan et Franciszka Themerson met en mouvement la technique du photogramme, par l'usage d'une table lumineuse, de papier translucide, de poudres et d'ustensiles divers, à l'instar des réalisations de Man Ray ou Hans Richter. Une oeuvre séminale dans l'histoire du cinéma expérimental polonais, disparue durant la guerre, reprend vie.

Moment Musical
(Pologne, 1933/2006, n&b, 5 min.)
Musique de Maurice Ravel.
Un film publicitaire à partir d'animation de photogrammes, de jeux d'ombres et de lumière, qui était à l'époque projeté en salles de cinéma en première partie de programme. Bruce Checefsky en a réalisé une interprétation à partir des éléments (script, photos) rescapés de la destruction.

Durée de la séance : environ 55 min.

Également, jusqu'au samedi 29 juin :
Exposition à l'Espace image d'éditions originales, de documents rares et de photographies inédites de Stefan & Franciszka Themerson par François Lagarde.

Un bel article à lire sur le blog de Mina Lenvka ici

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Dans le cadre du Festival Kinopolska organisé par l'association Vent d'Est
www.galerieventdest.com/
en partenariat avec la Bibliothèque de Bordeaux et l'Institut Culturel Polonais
et avec le concours de LUX (Londres) et Filmoteka Muzeum (Varsovie).
Un grand merci à François Lagarde pour nous avoir ouvert ses archives.