Bonjour !

L’équipe de Monoquini vous espère en bonne santé, en bonne forme et de bonne humeur par les temps qui (ne) courent (plus).
Notre vocation première étant de rechercher des œuvres filmiques singulières et de partager des expériences cinématographiques dans l’espace de la salle de projection, nous voilà privés de grande toile blanche à l’heure où les cinémas, les médiathèques, les lieux associatifs, les espaces alternatifs sont fermés.
Heureusement, nombre d’initiatives en ligne, complétant des ressources existant depuis longtemps, surgissent depuis plusieurs semaines pour compenser la contrainte (ou pour agrémenter le plaisir) du confinement et proposer des contenus nous permettant de continuer à cultiver notre curiosité et notre imaginaire, de nous ressourcer et de nous enrichir.
Quand bien même tout-e un-e chacun-e est sollicité-e de part et d’autre et a accès en quelques clics à des films en tous genres sur les web-tv et plateformes gratuites ou payantes habituelles (Youtube, Vimeo, FilmoTV, Mubi, Cinetek, UniversCiné, etc), nous vous invitons en toute modestie, avec modération et circonspection, à aller faire un petit tour par quelques sites (essentiellement de cinéma mais pas que) à notre goût, et peut-être au vôtre, à les explorer et plus si affinités.
Nous mettrons à jour cette page périodiquement.



A comme

Le dernier film en date de Pierre Carles revient pertinemment sur L’AN 01, roman graphique avant l’heure de Gébé, avant de devenir un film mythique de Jacques Doillon avec la participation d’Alain Resnais et Jean Rouch en 1972, qu’annonçait la désormais fameuse tirade : « on arrête tout et on réfléchit ».
Quoi de plus circonstanciel ?

En 1963, était publiée la première traduction française de « Printemps silencieux » de la biologiste Rachel Carson, pionnière du mouvement écologiste dénonçant l’impact de la pollution sur l ‘environnement.
En 1972, les « objecteurs de croissance », sous l’égide du Club de Rome constitué d’éminents scientifiques, d’industriels et d’économistes, et par la voix de Sicco Mansholt, un des pères fondateurs de l’union européenne et Président de la commission européenne en 1972-73, réfutent avec le Rapport Meadows, à l’origine de la fondation de l’écologie politique, le principe d’une croissance illimitée, anticipant la diminution des ressources et à la dégradation dramatique de l’environnement.
En 1972 également, Edmond Maire, secrétaire général de la CFDT, prend publiquement position contre le modèle aliénant du système capitaliste dans une allocution où perce le compagnonnage d’André Gorz.
Au travers d’une critique sociale en action depuis plus d’un demi-siècle, et par la voix subversive du génial Gébé, le documentaire de Pierre Carles revient sur des archives audiovisuelles dont la puissance prémonitoire nous frappe aujourd’hui de plein fouet.

Le film est visible ici (avec une musique de générique de fin signée Chocolate Billy !)
Le site de Pierre Carles : https://pierrecarles.org/


ou comme

Cette formidable "Archive du Film Anarchiste" comprenant plusieurs centaines de films indexés est un projet régulièrement mis à jour de Christie Books, un site dédié à l'histoire et l'actualité des idées libertaires et de l'anarchisme. On y trouve des documentaires, des essais et des fictions de toute époque et nationalité.
https://christiebooks.co.uk/anarchist-film-archive/

ou comme

Fondé en 1989 à Bruxelles, ARGOS est un lieu ressource pour la production et le développement des arts audiovisuels, et dispose d’un riche catalogue de films en distribution. Voici près d’un mois, a été instaurée ARGOS TV : chaque vendredi, un film choisi au catalogue est mis à disposition sur le site web, visible gratuitement pendant une semaine. En vous inscrivant à la newsletter, vous recevez directement par mail le lien du film hebdomadaire :
http://www.argosarts.org/fr/


ou comme

Éditeur DVD spécialisé dans le cinéma Bis et d'exploitation, responsable d'un nombre copieux de titres pas piqués des hannetons pour tout amateur de Krimi, Fumetti, Giallo, Peplum, Jess Franco et autres mauvais genres, Artus déconfine une partie de son catalogue en proposant une sélection de 12 premiers choix en VOD. Âmes sensibles s'abstenir et amoureux des confins du ciné d'exploitation, bienvenus. À signaler également pour les plus pervers, la publication d'épais ouvrages abondamment illustrés (Franco, d'Amato, Mattei...) concoctés par des spécialistes passionnés et incollables.
https://vimeo.com/artusfilms/vod_pages
https://www.artusfilms.com/


B comme

BIB EN LIGNE

C'est quoi ?
C'est la possibilité, si l'on est inscrit dans une des bibliothèques municipales de Bordeaux Métropole, d'avoir notamment accès sur son smartphone (NB : on vous le déconseille…), sa tablette ou son ordinateur à des milliers de films ou documentaires (nouveautés, classiques, jeunesse, ...)
Plus d’infos :
https://mediatheques.bordeaux-metropole.fr/bib-en-ligne


C comme

Fondée en 1974 sur le modèle de la Film-Makers Coop à New York et de Canyon Cinema à San Francisco, CINÉDOC / PARIS FILM COOP est une des structures historiques de distribution du cinéma expérimental en France. Son catalogue représente 158 cinéastes (parmi lesquels Kenneth Anger, Michael Snow, Norman McLaren…) et est riche de plus de 700 titres. Chaque semaine, une sélection de 7 films sera désormais rendue gratuitement accessible en visionnement.
https://vimeo.com/cinedocpfc
http://cinedoc.org/


ou comme

Le COLLECTIF JEUNE CINÉMA est également une structure historique de diffusion du cinéma expérimental en France, puisque c’est la première ! Initiée en 1971 par Marcel Mazé suite à sa rencontre avec Jonas Mekas dans la foulée du Festival d’Hyères, cette coopérative donna une identité propre au cinéma expérimental français en sortant les cinéastes de leur isolement. Cinquante ans plus tard, le CJC est toujours vaillant, organisant le Festival International des Cinémas Différents de Paris et œuvrant à la distribution d’un important fond filmique, tout en participant activement à la programmation du cinéma indépendant occupé La Clef (voir ici : https://laclefrevival.wordpress.com/).
En cette période de confinement, le CJC a mis à disposition plus de 250 films de son catalogue ! Une grande majorité de ces films resteront disponibles après le confinement.
Durant les semaines à venir, l’équipe du CJC partagera diverses programmations faites à partir de cet album (et aussi des programmes pour les enfants !)
https://vimeo.com/showcase/2534222
http://www.cjcinema.org/



 
D comme

Le 23 mars dernier, nous recevions la dernière newsletter en date de DÉRIVES, projet éditorial collectif qui propose des textes, des films, des documents, des entretiens autour d’auteurs en lien avec le cinéma. Trois cinéastes y partageaient leurs films : Ghassan Salhab, Sylvie Nayral et Emmanuel Piton.
Ceux-ci, ainsi que des textes de Jean Epstein, Robert Kramer, Apichatpong Weerasethakul, David Yon… et une belle « liste de films de confinement », sont disponibles ici :
http://derives.tv/


E comme

Ils sont un certain nombre sur la toile, ces blogs cinéphiles qui dénichent et mettent à disposition des films rares, invisibles, inconnus, parfois absolument introuvables car n'ayant fait l'objet que d'une antique diffusion hertzienne, d'une édition VHS confidentielle ou n'étant pas disponibles en édition DVD ou autre format numérique, dans leur pays d'origine ou au-delà. Il existe des continents cinématographiques à explorer. Imaginez les incunables dont recèlent, par exemple, les sites russes, japonais, indiens...
Plus proche de nous, Nihilushka et son "labyrinthe magique" propose des curiosités et des raretés du cinéma espagnol — pour hispanophones exclusivement.
https://nihilushka.blogspot.com/


P comme

Nous quittons ici le domaine des images pour une expérience radiophonique décentralisée au travers d'un réseau de projets translocaux.
p-node est une plateforme expérimentale pour le développement d'un format de web radio / FM hybride, explorant à la fois les aspects physiques et spaciaux du medium (ondes et spectre électromagnétique, bande passante, fréquences), infrastructurels (la mise en réseau des émetteurs et des récepteurs), méthodologiques (équipes de production et de programmation, contenus éditoriaux), historiques (le mouvement des radios libres et des radios pirates)...
Ressources et outils sont mis à disposition pour les amateurs/amatrices et futur-es contributeurs/contributrices potentiel-les.
Diffusions, actions, travaux et documentation à retrouver sur
https://p-node.org/


R comme

Connaissez-vous REVUS & CORRIGÉS ? À ne pas confondre avec REVUE & CORRIGÉE, revue trimestrielle dédiée aux musiques expérimentales dans son spectre le plus large, dont le numéro 123 de Mars 2020 offre une carte blanche au cinéaste-performer new-yorkais Bruce McClure (Monoquini prévoyait de l’inviter à Bordeaux en juin prochain…) que complète un entretien réalisé par Emmanuel Lefrant.
Ce numéro peut être acheté sous format PDF ici

REVUS & CORRIGÉS, donc, est une revue qui se consacre intelligemment à l’actualité foisonnante du cinéma de patrimoine. Elle en est à son sixième numéro que la rédaction, du fait de la situation exceptionnelle, offre aux internautes, à télécharger en PDF.
Initiative originale, une newsletter thématique intitulée « Revus & Confinés » est envoyée chaque jour, partageant humeurs et liens cinéphiles. L'archive des newsletters est consultable ici.
Pour s'y inscrire (et également soutenir la revue par un don ou un abonnement si vous le souhaitez) :
https://revusetcorriges.com/


T comme

Empruntons à l’édito sur le site de Tënk, puisque c’est si bien dit :
« Tënk est né de l'irrésistible désir de partager notre passion pour le documentaire d'auteur.
L’ambition de Tënk est simple : vous faire (enfin !) découvrir ou redécouvrir des documentaires exceptionnels qui ne rencontraient plus leurs publics, faute de diffusion en dehors des festivals, des écoles et des cercles d’initiés. Films de cinéma, de festivals, de création audiovisuelle indépendante, internationale, contemporaine, films rares, contemporains, grands classiques, à la marge... tous les documentaires que vous avez toujours voulu voir sans jamais savoir où les trouver… sont sur Tënk ! »
La suite ici :
https://www.tenk.fr/


U comme

Plateforme indépendante et autofinancée, l’incontournable UBUWEB est depuis plus de deux décennies un lieu de ressources inépuisables pour les amateurs de ce qu’on appelle par commodité l’art d’avant-garde, recouvrant une infinité de recherches plastiques, éditoriales, filmiques et sonores, d’expérimentations furtives ou séminales : les Situationnistes y côtoient Peter Greenaway, on peut y écouter les chansons pop de Joseph Beuys autant que les glossolalies de Meredith Monk, on peut y voir des courts métrages de Toshio Matsumoto dont la fermeture du Cinéma Utopia va nous priver de la projection des FUNÉRAILLES DES ROSES, son chef-d‘œuvre queer & pop, le 23 avril… Etc. Une année de confinement ne suffirait pas à ouvrir tous les liens offerts par cette précieuse et monumentale archive. Enjoy!
http://www.ubu.com/


ou comme

Nos amis d’UTOPIA ayant dû temporairement mettre la clé sous la porte de notre indispensable cinéma bordelais, mais aussi bien sûr de toutes les autres salles du réseau (Avignon, Toulouse, Montpellier…), les cinéphiles se retrouvent non pas à la rue mais contraints au « home cinema » via des écrans plus ou moins propices pour apprécier certaines productions. Le contexte est plus qu’épineux pour nombre de distributeurs fragiles et de films désormais privés de grand écran, ce que nous explique Patrick Troudet et son équipe via un « Journal de bord » agrémenté d’un « ciné-quiz » quotidien que vous pouvez retrouver sur
http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/


+
pour les plus gourmand-es de ciné expé qui sont parvenu-es jusqu'ici, un bonus dodu.



Portez-vous bien et même mieux !