SCREEN
TEST #1

PROJECTIONS EN TOUS GENRES
_______________________________________________________________________________


...et autres films manimaliers

MARDI 15 MARS
20H-00H

BOOTLEG
4-6 Rue Lacornée - Bordeaux
Tram A - arrêt Palais de Justice
lebootleg.com

Tarif général : 5 €
Entrée libre pour les spectateurs intégralement habillés en vert
Entrée libre pour les spectateurs déguisés en singe
(adhésion au Bootleg : 3 €)

_______________________________________________________________________________

Nouveau rendez-vous mensuel sur l'invitation du Bootleg, SCREEN TEST se veut un ciné-club atypique, donnant à voir des films rares, courts ou longs, de nationalité, d'époque et de nature variées : burlesque, expérimental, animation, documentaire, fiction... autour d'une thématique particulière. Le décor ? Une salle quasi troglodyte vous conviant à une expérience de cinéma de très grande proximité, avec un bar où l'on peut se désaltérer et même danser en regardant certains films, pourquoi pas. Attractions et interludes s'évertueront à renouer avec la magie du cinéma forain, avec bateleur et projecteur de films 16mm ronronnant au milieu du public. Une collation chromatique sera concoctée chaque mois. Une deuxième salle, baptisée pour l'occasion The B-side of the Bootleg, viendra en outre satisfaire l'appétit des cinéphages les plus insatiables ou simplement masser les mirettes de spectateurs attirés par la lumière.

Cette première session, gentiment misanthrope, va s'intéresser à cet imprévisible et parfois inquiétant animal aux mœurs étranges qu'on appelle l'homme, au travers d'une sélection de films particulièrement carabinés (Gibaud, Laloux & Topor, Mitry & Valio, Berne, Foldès, Kalifa, Durand, Lehky, McLaren...), avec en point d'orgue, la projection en (presque) première française de AAAAAAAAH!, comédie simiesque et saignante signée Steve Oram.

_______________________________________________________________________________

20H
APEROPTIC


ICI ET LÀ EN DIRECT DE LA LUNE
(France, 2016)
En guise d'apéritif post-situationniste, un montage virtuose de 20 minutes réalisé par un mystérieux groupuscule, puisant dans le flux continu des images et des sons accessibles sur internet, interroge avec un mélange d'humour et de gravité rien de moins que la condition humaine et la dilution de l'expérience vécue dans l'illusion spectaculaire de la société des loisirs.


_______________________________________________________________________________

20H45
UN CERTAIN ANIMAL


Une sélection de films de Cyriak, Marcel Gibaud, René Laloux & Roland Topor, Jean Mitry & André-Valio Cavaglione, Edouard Berne, Peter Foldès, Max Kalifa, Philippe Durand, Vladimir Lehky et Norman McLaren, agrémentée de scopitones et autres surprises, le tout en projection 16mm.
Pour l'occasion, un "kiwiz" cinématographique participatif déterminera l'ordre de projection.
C'est vous, spectatrices et spectateurs, qui composerez le programme.


_______________________________________________________________________________

22H

AAAAAAAAAH!

Steve Oram
GB, 2015, sans dialogues, 1h15
Musique : King Crimson Projekct

Inédit en France.
With the kind permission of Mr Oram.
Interdit au moins de 18 ans en Angleterre.

Et si l'homme occidental, en dépit des apparences d'une civilisation technologiquement avancée, était resté au fond un grand singe, animé par ses instincts les plus primitifs (territoire, nourriture, rapine, sexe) ?
C'est par le biais d'une sit-com se déroulant dans une quelconque banlieue anglaise que pour son premier film, l'acteur Steve Oram invente une forme inédite de documentaire animalier anarchiste digne de Monty Python, balançant entre "Themroc" et "Théorème". Soit un drame familial trash interprété par un zoo en folie (dont la fantasque chanteuse new wave Toyah Willcox dans le rôle de la mère), où les dialogues ont été remplacés par des cris et des grognements, pour la comédie la plus joyeusement régressive de 2015.

Avertissement : quand l'homme - et la femme - expriment leur animalité, il faut s'attendre à quelques accès de sauvagerie, mais rien de plus extrême que dans "Roméo & Juliette" dont le film s'inspire, en mode "jungle urbaine".


Screen_Test #1 from Monoquini on Vimeo.

_______________________________________________________________________________

GREEN TASTE
L'homme a beau être au sommet de la chaîne alimentaire et ne pas vouloir se contenter de salade pour sa subsistance, rappelons qu'il descend du singe, qui lui se nourrit de fruits et de verdure. C'est donc une collation végétarienne dans une gamme de verts que nous vous proposerons à prix modeste. Boissons et cocktails ad hoc.
_______________________________________________________________________________

L'association Monoquini reçoit le soutien financier de la Ville de Bordeaux